★ ★ ★ ☆ ☆

Vous n’aurez pas ma haine

L’histoire
Antoine Leiris a perdu sa femme, Hélène Muyal-Leiris, le 13 novembre 2015, assassinée au Bataclan. Accablé par la perte, il n’a qu’une arme : sa plume. À l’image de la lueur d’espoir et de douceur que fut sa lettre « Vous n’aurez pas ma haine », publiée au lendemain des attentats, il nous raconte ici comment, malgré tout, la vie doit continuer. C’est ce quotidien, meurtri mais tendre, entre un père et son fils, qu’il nous offre. Un témoignage bouleversant.
Ancien chroniqueur culturel à France Info et France Bleu, Antoine Leiris est journaliste. « Vous n’aurez pas ma haine » est son premier livre.

Mon avis
Voici une chronique délicate, très délicate. En effet, Vous n’aurez pas ma haine est entre la nouvelle, la biographie et l’exutoire. L’auteur l’a rédigé après la mort de sa femme, tuée lors des attentats du Bataclan. Comment alors rédiger la critique d’une oeuvre aussi personnelle ? Quels mots choisir pour donner notre impression face à la reconstruction du veuf ? Qu’avons nous le droit de dire d’un texte aussi honnête ? Lire la suite « Vous n’aurez pas ma haine »

Publicités
★ ★ ★ ★ ★

GAME Entre nos corps, tome 1

L’histoire
Sayo Fuji, 27 ans, est cadre dans un cabinet comptable. Aussi brillante qu’efficace, elle subit le regard désapprobateur de la plupart des hommes qui l’entourent. Sous ses dehors implacables, Fuji en souffre, comme elle souffre de la solitude qui régit son existence dans l’intimité. Mais l’arrivée d’un nouvel employé au sein de l’entreprise où elle travaille pourrait bien changer la donne. En effet, Ryôichi Kiriyama est à peine engagé qu’il propose à la jeune femme de coucher avec lui. D’abord choquée, Fuji finit par accepter de dépasser les limites d’une simple relation professionnelle, sans pour autant éprouver de sentiments à son égard. Commence alors un étrange jeu entre les deux collègues, entre domination et plaisirs…

Mon avis
A l’image des romans d’amour sensuels d’aujourd’hui, GAME, sorti le mois dernier et édité par Akata, apporte un vent de fraîcheur et de maturité sur le monde du shôjo qui peinait alors jusque là à se renouveler au fil du temps. Et ça fait du bien ! Lire la suite « GAME Entre nos corps, tome 1 »

★ ★ ★ ☆ ☆

Ici et maintenant

L’histoire
Prenna, 17 ans, a immigré à New York avec sa mère. Elle ne vient pas d’un autre pays, mais d’une autre époque. Un futur, ravagé par une pandémie, où la vie est devenue impossible. Désormais Prenna doit se fondre dans la société en suivant des règles strictes. Mais tout bascule lorsqu’elle tombe amoureuse d’Ethan…
Une romance impossible aux enjeux planétaires, un thriller passionnant porté par deux héros inoubliables.

Mon avis
Faisant partie d’une sélection consacrée aux romans dystopiques pour les adolescents et les jeunes adultes au magasin où je travaille, je me suis ramenée un soir des devoirs à la maison : lire Ici et maintenant pour éventuellement décorer un peu plus la table de coups de coeur et de fiches de lecture. Lire la suite « Ici et maintenant »

★ ★ ★ ☆ ☆

Le drame de Gilda

L’histoire
« J’épouserai le marquis sans lui dire que j’ai une soeur. Inutile de venir frapper à ma porte : je n’ai pas l’intention de m’encombrer d’une parente pauvre ! » En entendant ces mots terribles, Gilda comprend qu’Héloïse ne l’a jamais aimée. Mais quand les lilas refleurissent reviennent aussi l’espoir et le désir de vivre. Et la plus folle des idées germe dans l’esprit de Gilda… Profitant de leur parfaite ressemblance, elle va prendre la place de sa soeur ! La voilà donc à Londres, où tout le monde se laisse duper. Y compris les espions de Bonaparte. Imprévisible, le piège va-t-il se refermer sur Gilda ? Que faire ? Se tourner vers le marquis, le rêve d’Héloïse ?

Mon avis
J’avais envie d’une lecture facile et un peu « cucu ». Alors, j’ai acheté Le drame de Gilda. Dans un supermarché ! La couverture était jolie, le roman était destiné aux lectrices, les pages n’étaient pas nombreuses, le résumé était intéressant ; c’est pile ce dont j’avais besoin à ce moment-là. Finalement, Le drame de Gilda a rempli son objectif. Lire la suite « Le drame de Gilda »

★ ☆ ☆ ☆ ☆

K-love

L’histoire
Séoul aujourd’hui. Adolescent à l’allure androgyne, Tokki fuit le foyer familial en raison de la violence de son père, médecin. Seul et abandonné à son sort, ce garçon séduisant fréquente alors les rues mal famées et tombe dans la drogue, nouant une relation ambiguë avec un dealer, Min. Mais la vie décadente de Tokki est un jour bouleversée par l’irruption d’un véritable ange gardien, Han. L’amitié entre les deux jeunes hommes tournera à la passion. Jusqu’à ce que Han resurgisse…
Hommage sincère au « yaoi », K-love reprend tous les codes du manga sentimental sous la forme d’un vrai roman, dont certains fragments publiés sur le Net ont été plébiscités par les internautes. A la fois chronique sociale réaliste et grande histoire d’amour sans tabou, cette romance parfois crue est une oeuvre universelle et poignante.

Mon avis
K-love conclut une année de lecture 2017 à moitié appréciée et assez pauvre à cause des nombreux échecs rencontrés. Trop de livres médiocres voire pire n’ont pas su entretenir ma passion bien malgré moi. K-love fait partie de ceux-là… Lire la suite « K-love »

★ ★ ☆ ☆ ☆

Mémé dans les orties

L’histoire
Ferdinand Brun, 83 ans, solitaire, bougon, acariâtre – certains diraient : seul, aigri, méchant -, s’ennuie à ne pas mourir. Son unique passe-temps ? Éviter une armada de voisines aux cheveux couleur pêche, lavande ou abricot. Son plus grand plaisir ? Rendre chèvre la concierge, Mme Suarez, qui joue les petits chefs dans la résidence. Mais lorsque sa chienne prend la poudre d’escampette, le vieil homme perd définitivement goût à la vie… jusqu’au jour où une fillette précoce et une mamie geek de 93 ans forcent littéralement sa porte, et son cœur.
Un livre drôle et rafraîchissant, bon pour le moral, et une véritable cure de bonne humeur !

Mon avis
Comme beaucoup, je me suis lancée dans l’aventure de Mémé dans les orties, un petit roman qui figure dans le top des meilleures ventes en librairie depuis plusieurs semaines (ou même, plusieurs mois ?). Des fois, il ne faut pas plus que ce genre d’argument commercial pour que l’on jette son dévolu sur une nouvelle lecture. Mais c’est un cercle vicieux : un certain livre figure dans les meilleures ventes, donc on l’achète, entretenant ainsi son succès et assurant alors sa place dans le top. Mais finalement, Mémé dans les orties mérite-il sa troisième place sur les étagères ? Je ne pense pas… Lire la suite « Mémé dans les orties »

★ ☆ ☆ ☆ ☆

En roue libre

L’histoire
A mi-chemin entre Bridget Jones et Pénélope Bagieu, un roman drôle et tendre pour décrire le chemin de croix d’une Londonienne quasi trentenaire bien décidée à « trouver sa voie ». Une réjouissante bouffée d’air frais.
A presque trente ans, Claire a décidé de donner un sens à sa vie. Etape 1 : démissionner de son poste dans la « communication créative ». Etape 2 : mettre ce temps libre à profit pour se sculpter un corps de déesse, courir les expos, raviver la flamme avec Luke, son amoureux de longue date. Etape 3 : PRO-FI-TER. Six mois plus tard, le bilan est cata : Claire erre chez elle en pyjama, se vautre dans l’autodépréciation et l’alcool, fouille les réseaux sociaux à la recherche d’indices sur l’infidélité supposée de Luke, commet une gaffe irréparable avec sa mère. Même ses amis les plus solidaires commencent à laisser filtrer un début de ras-le-bol devant son comportement d’ado paresseuse. Claire le sent : la situation lui échappe. Freud le disait : « L’amour et le travail… Le travail et l’amour, c’est tout ce qui existe. » Mais quand les deux se font la malle, que faire pour reprendre pied ? A quel saint se vouer pour trouver le secret d’une vie résussie ?

Mon avis
En roue libre raconte l’histoire d’une Bridget Jones qui fait du roman une lecture idéale pour l’été de part sa légèreté. Mais, trop de légèreté tue la légèreté… Lire la suite « En roue libre »

★ ★ ★ ★ ★

La délicatesse

L’histoire
« François pensa : si elle commande un déca, je me lève et je m’en vais. C’est la boisson la moins conviviale qui soit. Un thé, ce n’est guère mieux. On sent qu’on va passer des dimanches après-midi à regarder la télévision. Ou pire : chez les beaux-parents. Finalement, il se dit qu’un jus, ça serait bien. Oui, un jus, c’est sympathique. C’est convivial et pas trop agressif. On sent la fille douce et équilibrée. Mais quel jus ? Mieux vaut esquiver les grands classiques : évitons la pomme ou l’orange, trop vu. Il faut être un tout petit peu original, sans être toutefois excentrique. La papaye ou la goyave, ça fait peur. Le jus d’abricot, c’est parfait. Si elle choisit ça, je l’épouse…
– Je vais prendre un jus… Un jus d’abricot, répondit Nathalie.
Il la regarda comme si elle était une effraction de la réalité. »

Mon avis
Je ne peux faire qu’une éloge de La délicatesse… J’ai littéralement été envoûtée par ma lecture, délicieuse et délicate. Un grand moment de douceur, fort en émotions, dont je ne voulais pas voir la fin, tout simplement. Lire la suite « La délicatesse »

★ ★ ★ ★ ☆

The book of Ivy

L’histoireThe book of Ivy
Comme d’autres filles de son âge, au cours d’une cérémonie qui a lieu tous les ans, Ivy se retrouve mariée à Bishop, le fils du président Lattimer. Mais elle l’épouse pour mieux le tuer.

Mon avis
Depuis son plus jeune âge, Ivy se fait bourrer le crâne par son père qui a perdu le pouvoir face à Lattimer. Celui-ci, pour garantir la paix dans ce qu’il reste des Etats-Unis après une guerre nucléaire, marie de force les enfants du camp adverse aux siens. Le début du renversement du régime totalitaire de l’ennemi sera enclenché par le meurtre de Bishop des mains de sa femme même. Dans cet univers dystopique, pas de place pour les individualistes mais The book of Ivy est un roman à la première personne. Dans ce monde post-apocalyptique mais peu solide dans son contexte en manque de détails et de précisions, tout semble se passer dans quelques centaines de kilomètres carré, avec quelques ressources équitablement partagées et méritées et dans une rigueur et un respect qui dépassent l’entendement. Les bases de l’histoire sont quelque peu confuses et on se demande comment la survie a été et est possible ici-bas. L’auteur qui semble fuir la science comme la peste passe alors rapidement sur les pourquoi du comment et nous sommes rapidement plongés dans l’action et dans l’histoire de Ivy. Lire la suite « The book of Ivy »

★ ★ ★ ☆ ☆

La révolte

L’histoire
Contre toute attente, Katniss a survécu une seconde fois aux Hunger Games. Mais le Capitole crie vengeance. Katniss doit payer les humiliations qu’elle lui a fait subir. Et le président Snow a été très clair : Katniss n’est pas la seule à risquer sa vie. Sa famille, ses amis et tous les anciens habitants du district Douze sont visés par la colère sanglante du pouvoir. Pour sauver les siens, Katniss doit redevenir le geai moqueur, le symbole de la rébellion. Quel que soit le prix à payer…

Mon avis
Voilà que s’achève la trilogie des Hunger Games avec ce tome La révolte. Katniss a encore perdu beaucoup de choses ; la rébellion est encore plus motivée ; le Président Snow doit encore plus mourir. Katniss se désigne comme son assassin. Mais cette fois, les décisions prises à sa place, la jeune femme est presque trop spectatrice de tout ce qu’il se passe autour d’elle. Certes, elle en a bavé jusque là et elle a toutes les bonnes raisons d’être fatiguée et d’en avoir marre. Mais l’impression que l’héroïne laisse à la fin de ce troisième tome n’est alors pas aussi forte que lors des précédents livres (au point qu’il est assez difficile aujourd’hui de rédiger la critique du livre que j’ai terminé il y a une semaine ou deux). Lire la suite « La révolte »