1

En roue libre

L’histoireEn roue libre
A mi-chemin entre Bridget Jones et Pénélope Bagieu, un roman drôle et tendre pour décrire le chemin de croix d’une Londonienne quasi trentenaire bien décidée à « trouver sa voie ». Une réjouissante bouffée d’air frais.
A presque trente ans, Claire a décidé de donner un sens à sa vie. Etape 1 : démissionner de son poste dans la « communication créative ». Etape 2 : mettre ce temps libre à profit pour se sculpter un corps de déesse, courir les expos, raviver la flamme avec Luke, son amoureux de longue date. Etape 3 : PRO-FI-TER.
Six mois plus tard, le bilan est cata : Claire erre chez elle en pyjama, se vautre dans l’autodépréciation et l’alcool, fouille les réseaux sociaux à la recherche d’indices sur l’infidélité supposée de Luke, commet une gaffe irréparable avec sa mère. Même ses amis les plus solidaires commencent à laisser filtrer un début de ras-le-bol devant son comportement d’ado paresseuse. Claire le sent : la situation lui échappe.
Freud le disait : « L’amour et le travail… Le travail et l’amour, c’est tout ce qui existe. » Mais quand les deux se font la malle, que faire pour reprendre pied ? A quel saint se vouer pour trouver le secret d’une vie résussie ?

Mon avis
En roue libre raconte l’histoire d’une Bridget Jones qui fait du roman une lecture idéale pour l’été de part sa légèreté. Mais, trop de légèreté tue la légèreté… Lire la suite

Publicités
5

Did I mention I love you?

L’histoireDid I mention I love you
Eden passe ses vacances d’été chez son père à Los Angeles. Elle fait un tas de nouvelles rencontres mais surtout, elle se découvre des demi-frères dont Tyler.

Mon avis
Qu’est-ce qui m’a pris de lire ce livre ? Je voulais en fait comprendre ce qui fait le succès de cette « série phénomène » qui compte « 4 millions de hits sur Wattpad », le site de référence où des personnes comme vous et moi postent leurs propres écrits, leurs propres histoires ainsi que les fameuses fan-fictions qui permettent à n’importe qui de faire n’importe quoi des personnages de leurs romans préférés. Quatre millions de lectures sur le site pour Did I mention I love you (ou DIMILY, ça va plus vite) ! Mais une lecture sur le site, c’est comme un ticket de cinéma : même si le film est mauvais, vous avez contribué à son succès en achetant une place. Lire la suite

1

Time riders

L’histoireTime rides
Foster, venu du futur, a sauvé la vie à Sal, Maddy et Liam pour leur confier une mission de la plus haute importance : voyager dans le temps. En gros, le destin de l’humanité en dépend.

Mon avis
Et si Hitler avait gagné la guerre ? C’est la question à laquelle le couillu Alex Scarrow répond dans le premier tome de Time Riders. Assoiffé de pouvoir, Kramer, voleur de la machine à voyager dans le temps, a expliqué à Hitler comment ne pas perdre le conflit. C’est finalement Kramer lui-même qui devient le nouveau Führer et le monde de 2001, à la veille des attentats du 11 septembre, n’est alors pas du tout ce qu’il est censé être. Time riders, c’est un roman pour jeunes ados intelligent (le livre, pas les ados) car il viendra leur raconter une histoire SF tout en leur servant des évènements qui font partie de leur manuels scolaires d’histoire-géo. Lire la suite

0

L’âge de raison

L’histoireL'âge de raison
Bridget Jones est blonde. Bridget Jones est trentenaire. Bridget Jones est maquée à Mr Darcy. Mais elle a du mal à le garder. Entre amour, coups de gueule et gueules de bois, Bridget raconte dans son journal ses péripéties, ses kilos, ses potes et ses parents sans manquer d’humour.

Mon avis

Je crois que je vais être obligée de croire les médecins qui soutiennent que les régimes ne marchent pas, parce que votre corps pense qu’on veut le faire mourir de faim, si bien que dès vous recommencez ne serait-ce qu’à lui montrer de la nourriture, il se goinfre comme une Fergie. Maintenant, chaque matin à mon réveil, je me découvre de la graisse dans de nombreux endroits bizarres et effrayants. Je ne serais pas du tout surprise de trouver un fanon genre pâte à pizza suspendu entre mon oreille et mon épaule, ou arrondi sur le côté des genoux, oscillant légèrement dans la brise comme une oreille d’éléphant.

Mais que s’est-il passé ? Autant je me suis éclatée avec Le journal de Bridget Jones, autant je me suis ennuyée avec L’âge de raison. Celui-ci est relativement lourd et manque cruellement de la légèreté pimpante de l’opus précédent. Jadis spontanée, rusée et naturelle, Bridget est devenue un personnage sans surprise, avec un humour parfois pipi-caca qui ne lui ressemble pas et des péripéties peu convaincantes tellement elles sont surréalistes. Lire la suite

3

Le journal de Bridget Jones

L’histoireLe journal de Brigdet Jones
Bridget Jones est blonde. Bridget Jones est trentenaire. Bridget Jones est célibataire. Mais elle en pince pour Daniel, son patron ô combien sexy. Entre amour, coups de gueule et gueules de bois, Bridget raconte dans son journal ses péripéties, ses kilos, ses potes et ses parents sans manquer d’humour.

Mon avis

Oh non. Pourquoi font-ils ça ? Pourquoi ? À force de se fréquenter entre eux, peut-être que les Mariés-Fiers-de-l’Être ne savent plus comment communiquer avec les individus isolés. À moins qu’ils ne se sentent vraiment supérieurs, et qu’ils tiennent à ce qu’on se prenne pour des ratés. Ou qu’ils soient tellement obsédés par le sexe, et par le vaste monde de sensations au-delà de leurs frontières, qu’ils espèrent éprouver le grand frisson au récit détaillé de nos excitantes aventures amoureuses.

Ho la la, quelle critique faire d’un roman lu et relu à travers le monde qui a donné son style à toute une tripotée de romans chick-lit ? Pas la peine de présenter Bridget Jones. Cette trentenaire célibataire avec du sang de Gaston Lagaffe dans les veines, aussi blonde que lui est maladroit, qui ne manque pas d’humour et qui a un sens de la répartie comme personne. Lire la suite