1

En roue libre

L’histoireEn roue libre
A mi-chemin entre Bridget Jones et Pénélope Bagieu, un roman drôle et tendre pour décrire le chemin de croix d’une Londonienne quasi trentenaire bien décidée à « trouver sa voie ». Une réjouissante bouffée d’air frais.
A presque trente ans, Claire a décidé de donner un sens à sa vie. Etape 1 : démissionner de son poste dans la « communication créative ». Etape 2 : mettre ce temps libre à profit pour se sculpter un corps de déesse, courir les expos, raviver la flamme avec Luke, son amoureux de longue date. Etape 3 : PRO-FI-TER.
Six mois plus tard, le bilan est cata : Claire erre chez elle en pyjama, se vautre dans l’autodépréciation et l’alcool, fouille les réseaux sociaux à la recherche d’indices sur l’infidélité supposée de Luke, commet une gaffe irréparable avec sa mère. Même ses amis les plus solidaires commencent à laisser filtrer un début de ras-le-bol devant son comportement d’ado paresseuse. Claire le sent : la situation lui échappe.
Freud le disait : « L’amour et le travail… Le travail et l’amour, c’est tout ce qui existe. » Mais quand les deux se font la malle, que faire pour reprendre pied ? A quel saint se vouer pour trouver le secret d’une vie résussie ?

Mon avis
En roue libre raconte l’histoire d’une Bridget Jones qui fait du roman une lecture idéale pour l’été de part sa légèreté. Mais, trop de légèreté tue la légèreté… Lire la suite

1

La délicatesse

L’histoireLa délicatesse
« François pensa : si elle commande un déca, je me lève et je m’en vais. C’est la boisson la moins conviviale qui soit. Un thé, ce n’est guère mieux. On sent qu’on va passer des dimanches après-midi à regarder la télévision. Ou pire : chez les beaux-parents. Finalement, il se dit qu’un jus, ça serait bien. Oui, un jus, c’est sympathique. C’est convivial et pas trop agressif. On sent la fille douce et équilibrée. Mais quel jus ? Mieux vaut esquiver les grands classiques : évitons la pomme ou l’orange, trop vu. Il faut être un tout petit peu original, sans être toutefois excentrique. La papaye ou la goyave, ça fait peur. Le jus d’abricot, c’est parfait. Si elle choisit ça, je l’épouse…
– Je vais prendre un jus… Un jus d’abricot, répondit Nathalie.
Il la regarda comme si elle était une effraction de la réalité. »

Mon avis
Je ne peux faire qu’une éloge de La délicatesse… J’ai littéralement été envoûtée par ma lecture, délicieuse et délicate. Un grand moment de douceur, fort en émotions, dont je ne voulais pas voir la fin, tout simplement. Lire la suite

2

The air he breathes, The elements series book 1

L’histoireElements, book 1: The air he breathes
Tout le monde m’avait avertie au sujet de Tristan Cole.
– Garde tes distances avec lui, me disait-on.
– Il est cruel.
– Il est froid.
– Il est bousillé.
C’est facile de juger un homme sur son passé. De regarder Tristan et de voir en lui un monstre.
Mais je n’ai pas pu réagir de la sorte. J’ai reconnu la désolation qu’il portait parce qu’elle était comparable à celle qui m’habitait, et je l’ai acceptée.
Lui et moi, nous étions des coquilles vides.
Nous étions tous deux à la recherche d’autre chose. De quelque chose de plus. Nous voulions tous deux recoller les morceaux éparpillés de nos passés respectifs.
C’était peut être la condition pour que nous puissions finalement réapprendre à respirer.

Mon avis
Avant de le trouver sur la table dédiée à la littérature érotique qui ne cesse de grandir (bien malgré nous) dans le magasin où je travaille, The air m’avait interpellée sur les réseaux outre-Atlantique qui n’en disaient que du bien. J’ai alors décidé de dépasser les préjugés que j’ai envers ce genre de littérature et ses ferventes lectrices pour devenir l’une d’elles et me mettre à lire The air en anglais sur ma liseuse. Très très agréablement surprise, j’ai tout simplement a-do-ré. Lire la suite

7

Illuminae, tome 1 : Dossier Alexander

L’histoireIlluminae, tome 1 : Dossier Alexander
Kerenza est attaquée. Les survivants s’envolent. Mais l’un des vaisseaux se fait attaquer par un vaisseau allié. Kady et Ezra vont tenter de faire la lumière sur les complots qui pèsent sur l’incident alors que leurs vaisseaux sont poursuivis par Bei-Tech qui pointe ses armes nucléaires sur eux.

Mon avis

J’étais en cours. Vous allez trouver ça idiot, maintenant, mais j’avais largué mon copain le matin même, et il était assis de l’autre côté de la classe. Du coup, je regardais par la fenêtre en faisant la liste de tout ce que j’aurais dû lui dire, à cet abruti, quand j’ai vu des vaisseaux passer juste au-dessus du lycée. Ca a fait trembler les vitres.

Une bombe !! Illuminae est une bombe !! Une vraie BOMBE !! Attendez, attendez, j’essaie de reprendre mes esprits. Il faut que je souffle un peu. Non, ma chronique n’est même rédigée à chaud mais ma lecture a été tellement intense et passionnante que j’en parle toujours avec de plus en plus de passion chaque jour. Laissez-moi quelques lignes d’abord pour vous expliquer ce qu’il se passe vraiment dans ce roman hors-norme, le résumé au dos étant clairement mauvais et n’indiquant en aucun cas les choses les plus intéressantes et les plus trépidantes. Lire la suite

1

Virus L.I.V.3 ou la mort des livres

L’histoireVirus L.I.V.3 ou la mort des livres
A la fin du XXIème siècle, un virus tue les livres et se propage : les pages deviennent blanches lorsque vous les avez lues.

Mon avis

A cet instant précis, les devantures des librairies s’éteignirent. Aux fenêtres des immeubles, les clartés faiblirent, indiquant que chacun rejoignait sa chambre ou le salon. Je devinai que venait de retentir la sirène quotidienne de L’Heure du Livre. Depuis le milieu du XXIème siècle, l’Europe entière se conformait à cette coutume. Elle datait de l’époque où avait été dénoncée l’utilisation abusive des images en général et des écrans en particulier. Depuis, la lecture occupait la majeure partie du temps libre de presque toute la population.

Je ne sais pas bien lire la science-fiction. Souvent, les univers sont certes très imaginatifs mais parfois trop décalés pour se les imaginer aisément et alors, s’y sentir bien. Quoi de mieux que de lire alors un roman d’anticipation et de science-fiction trouvé dans le rayon dédié à la littérature pour adolescents. Mais ne vous y méprenez pas ; malgré le public auquel il s’adresse, Virus L.I.V.3 ou la mort des livres est profond et très intelligent. Lire la suite

5

Kiss him, not me!, tome 1

L’histoireKiss him not me
Serinuma adore les manga boy’s love. Elle a pour habitude de s’imaginer quelques uns de ses camarades de classe masculins en couple. Mais un jour, elle devient populaire et ce sont ses camarades eux-mêmes qui lui proposent des rencards.

Mon avis

Qui a décidé qu’il devait forcément y avoir une princesse aux côtés d’un prince ? […] Pourquoi n’y aurait-il pas un autre prince à ses côtés ? En quoi ce serait gênant ? Je craque !

Je ne lis plus énormément de manga, par manque de place, d’argent et de patience. J’ai gardé quelques une des séries que j’ai terminées ou que j’affectionne particulièrement. Bien qu’encore en cours de publication au Japon, Kiss him, not me! est l’une d’entre elles. Et elle méritait tout mon amour dès la première page ! Lire la suite

2

Warm bodies

L’histoireWarm bodies
R est un zombie qui tombe amoureux de Julie, une humaine.

Mon avis

Je suis mort, mais ce n’est pas si mal. J’ai appris à vivre avec. Ne m’en veuillez pas si je ne m’étends pas sur les présentations, c’est simplement que je n’ai plus de nom. Comme la plupart d’entre nous. Nous le perdons aussi facilement que des clés de voiture, nous l’oublions comme une date d’anniversaire. Le mien commençait peut-être par la lettre « R », mais je n’en sais pas plus. C’est drôle parce que, quand j’étais vivant, je n’avais déjà pas la mémoire des noms. Mon ami M trouve qu’être un zombie ne manque pas d’ironie : tout paraît amusant, mais impossible de sourire, parce que nous n’avons plus de lèvres (elles ont fini par se décomposer).

Warm bodies a été une énorme surprise ! Je ne sais pas vraiment pourquoi je me suis lancée dans la lecture de ce roman mais il m’a valu, une fois de plus, les moqueries d’un collègue. Effectivement, je ne lis pratiquement que de la littérature pour adolescents et jeunes adultes mais hé, je kiffe ! Alors « pouet pouet canard » ! Mais voilà, un jour donc, j’ai reçu Warm bodies et il ne m’a pas fallu longtemps pour le dévorer. En parlant de manger, c’est R le narrateur, mais R est un zombie qui se nourrit de bras, de jambes, de troncs et de cerveaux humains. Lire la suite