3

Souviens-toi Rose…

L’histoireSouviens-toi Rose...
A huit ans, Rose a dû laisser la France derrière elle pour suivre son oncle à New-York, après le décès accidentel de ses parents.
Mais à 26 ans, alors qu’elle n’a plus aucun souvenir de son enfance, son passé ressurgit brutalement lorsqu’elle hérite de la demeure familiale.
Tandis qu’elle prend possession de la maison, Rose va peu à peu découvrir que son oncle lui a menti sur les raisons de son départ précipité.
Et si elle n’avait pas été enlevée à son environnement par hasard ?
Alex, son ami d’enfance – qui ne la laisse pas indifférente – pourra-t-il l’aider à découvrir la vérité ?
Quel dangereux secret Rose a-t-elle enfoui au plus profond de sa mémoire et qui peuple ses nuits de cauchemars ?
Le meurtre d’un homme dans sa maison ne laisse plus le choix à Rose.
Elle doit découvrir la vérité.
Et se souvenir… quitte à sombrer dans la folie…

Mon avis
Hé bien hé bien… Que dire ? Par où commencer ? J’aime énormément détester des livres car ils nous donnent toujours plus de passion à écrire la critique qu’on en fait. Souviens-toi Rose… fait partie de ces livres-là. Ne vous y méprenez pas ; je n’aime pas lyncher un auteur, du moins, je n’y prends pas plaisir, même si les mots que j’emploie peuvent donner l’impression du contraire. Un auteur se respecte car même si on n’a pas aimé son livre, il y a beaucoup de travail derrière celui-ci malgré tout. C’est alors, avec un tout petit pincement au coeur quand même, que je rédige ici une troisième critique assassine. Souviens-toi Rose… ne m’a pas plu du tout du tout. Lire la suite

Publicités
1

Phaenix, tome 1 : Les cendres de l’oubli

L’histoirePhaenix, tome 1 : Les cendres de l'oubli
Anaïa s’installe dans le sud de la France avec ses parents et entame ses cours à la fac. Elle y fait la rencontre de Eidan et Enry. Des mystères semblent alors se dessiner dans sa vie.

Mon avis
A mon plus grand regret, j’ai lu la quatrième de couverture de Les cendres de l’oubli avant de le ramener à la maison. Après avoir lu Le feu secret co-écrit par Carina Rozenfeld, après avoir mis dans ma PAL une autre de ses séries courtes, je voulais continuer mes aventures au pays merveilleux du livre avec la lecture d’un autre roman de l’auteure. Le feu secret ne m’avait pas emballée au maximum et avec Les cendres de l’oubli, j’avais peur de tomber alors sur une romance téléphonée cucu destinée aux lecteurs deux ou trois fois plus jeunes que moi. C’est ainsi que mes doutes m’ont conduit à lire le résumé du premier tome de la duologie Phaenix ; mais malheureusement, il n’a plus quitté mon esprit. Lire la suite

3

Les étoiles de Noss Head, tome 1 : Vertige

L’histoireSous la même étoile
Hannah et sa famille quitte la France pour se rendre à Wick en Ecosse car sa grand-mère a besoin d’eux. Elle croisera sur son chemin, dès son arrivée à l’aéroport, un certain Leigh Sutherland aussi mystérieux qu’envoûtant.

Mon avis
Est-ce que je peux me permettre d’être sans pitié sans pour autant passer pour une lectrice frustrée ou une méchante fille ? Car ce premier tome de la saga française Les étoiles de Noss Head ne m’a vraiment pas plu du tout. J’y suis arrivée au bout, tant bien que mal, en le reposant et en le laissant là où je l’avais mis plusieurs fois et en y revenant malgré tout. Finalement, étant donné qu’il contient beaucoup de dialogues, j’ai pu le lire, à mon grand étonnement, bien plus rapidement que prévu. Bon, par où commencer ? Lire la suite

0

Animale, tome 1 : La malédiction de Boucle d’or

L’histoireAnimale
Blonde est une jeune adolescente a la beauté troublante qui vit dans un couvent depuis toujours. Orpheline, elle semble être cachée aux yeux de tout le monde. A n’en pas douter, Blonde cache un lourd secret dont elle ignore elle-même les origines. Elle partira finalement en quête de la vérité.

Mon avis
« Ca y est ! Je l’ai terminé ! » Capridegh, mardi 24 mars, 15H34. C’est dire à quel point ma lecture a été laborieuse. Mais je ne sais pas finalement pourquoi. Je ne parviens pas à désigner le vrai coupable. Car Animale : La malédiction de Boucle d’or n’est pas si mauvais. Lire la suite

1

La malédiction Grimm

L’histoireLa malédiction Grimm
A la suite d’un devoir réalisé sur les frères Grimm et leurs contes, Elizabeth se voit embauchée dans une drôle de bibliothèque, le dépôt d’objets empruntables, où elle travaille plusieurs fois par semaine après ses cours au lycée.

Mon avis
Ma critique sera aussi brève que mon plaisir était petit lors de la lecture que j’ai faite de La malédiction Grimm. Je me suis faite avoir comme une bleue par la couverture carrément envoûtante ; une oeuvre d’art qui promet une histoire aussi captivante qu’elle. Mais ma déception a été grande. Lire la suite

0

Stray dog, tome 1

Je suis un démon maudit. Les humains appellent ceux de ma race « lycans », « galoups » ou « bisclavrets ». Bien des mots ont été inventés pour tenter de mettre un nom sur ce que nous sommes. Mes maîtres successifs se sont donné moins de peine en ce qui me concerne. Pour eux, je suis « la bête ».

L’histoireStray dog
Un homme. Un maître. Des combats. Un collier. Stray dog, c’est un Danny the dog avec des démons appelés Karats. Ils sont capables de prendre une apparence humaine pour vivre comme vous et moi dans la société. Parmi eux, Toru, une bête ô combien terrifiante et violente, utilisée dans des arènes de combats par son maître. Toru finira par rencontrer Senri, un scientifique qui pourrait peut être bien faire basculer son destin.

Mon avis

Le collier n’était pas seulement là pour me protéger de Toru, c’était aussi le moyen de réduire sa partie démoniaque à sa plus petite expression ! Comme sa partie démoniaque et sa conscience se sont dissociées il y a bien longtemps, son apparence semble inoffensive. Mais en réalité, Toru n’a rien d’humain, toute cette chose n’est que tromperie. Sans scellés, sans collier pour museler sa part démoniaque, sa personnalité première, celle qui te paraît si « humaine », est incapable de dominer celle du démon. Le « Toru » que tu crois connaître n’existe pas. C’est juste un monstre meurtrier et sournois qui a massacré des centaines de personnes par pur plaisir.

Wow. Oui, vous m’avez bien entendue : wow. Stray dog, c’est un manga de plus de trois cents pages, ce qui n’est pas négligeable ; on trouve toujours les manga relativement chers, surtout lorsqu’on les lit en quinze ou vingt minutes. Mais avec Stray dog, on en a pour son argent. On prend son temps tellement il y a de pages, tellement le packaging est agréable et tellement les dessins sont remarquables. Car rien que la couverture est envoûtante. Lire la suite