★ ★ ★ ★ ☆

La première chose qu’on regarde

L’histoire
Le 15 septembre 2010, Arthur Dreyfuss, vêtu de son caleçon fétiche, regarde un épisode des Soprano quand on frappe à sa porte. Il ouvre. Scarlett Johansson. Il a vingt ans, il est garagiste. Elle a vingt-six ans, et quelque chose de cassé.

Mon avis
La première chose qu’on regarde, ou comment passer du rire aux larmes… Lire la suite « La première chose qu’on regarde »

Publicités
★ ★ ★ ☆ ☆

Le drame de Gilda

L’histoire
« J’épouserai le marquis sans lui dire que j’ai une soeur. Inutile de venir frapper à ma porte : je n’ai pas l’intention de m’encombrer d’une parente pauvre ! » En entendant ces mots terribles, Gilda comprend qu’Héloïse ne l’a jamais aimée. Mais quand les lilas refleurissent reviennent aussi l’espoir et le désir de vivre. Et la plus folle des idées germe dans l’esprit de Gilda… Profitant de leur parfaite ressemblance, elle va prendre la place de sa soeur ! La voilà donc à Londres, où tout le monde se laisse duper. Y compris les espions de Bonaparte. Imprévisible, le piège va-t-il se refermer sur Gilda ? Que faire ? Se tourner vers le marquis, le rêve d’Héloïse ?

Mon avis
J’avais envie d’une lecture facile et un peu « cucu ». Alors, j’ai acheté Le drame de Gilda. Dans un supermarché ! La couverture était jolie, le roman était destiné aux lectrices, les pages n’étaient pas nombreuses, le résumé était intéressant ; c’est pile ce dont j’avais besoin à ce moment-là. Finalement, Le drame de Gilda a rempli son objectif. Lire la suite « Le drame de Gilda »

★ ☆ ☆ ☆ ☆

K-love

L’histoire
Séoul aujourd’hui. Adolescent à l’allure androgyne, Tokki fuit le foyer familial en raison de la violence de son père, médecin. Seul et abandonné à son sort, ce garçon séduisant fréquente alors les rues mal famées et tombe dans la drogue, nouant une relation ambiguë avec un dealer, Min. Mais la vie décadente de Tokki est un jour bouleversée par l’irruption d’un véritable ange gardien, Han. L’amitié entre les deux jeunes hommes tournera à la passion. Jusqu’à ce que Han resurgisse…
Hommage sincère au « yaoi », K-love reprend tous les codes du manga sentimental sous la forme d’un vrai roman, dont certains fragments publiés sur le Net ont été plébiscités par les internautes. A la fois chronique sociale réaliste et grande histoire d’amour sans tabou, cette romance parfois crue est une oeuvre universelle et poignante.

Mon avis
K-love conclut une année de lecture 2017 à moitié appréciée et assez pauvre à cause des nombreux échecs rencontrés. Trop de livres médiocres voire pire n’ont pas su entretenir ma passion bien malgré moi. K-love fait partie de ceux-là… Lire la suite « K-love »

★ ★ ★ ☆ ☆

Ten tiny breaths, tome 1 : Respire

L’histoire
Kacey a vingt ans. Il y a quatre années de cela, elle a vu sa vie exploser. Ses parents, sa meilleure amie et le garçon qu’elle aimait sont morts dans un accident de voiture dont elle fut la seule rescapée. Souhaitant échapper à son passé, à une tante et à un oncle peu scrupuleux, elle achète deux tickets de bus et part à l’aventure pour Miami avec Livie, sa soeur de quinze ans. Elles s’installent dans un petit immeuble et font la connaissance de leurs voisins. En particulier, la pimpante Storm et le mystérieux Trent… Nouvelle vie, nouveau job, nouveaux amis, Kacey parviendra-t-elle à chasser tous les démons qui la rongent ?

Mon avis
Je n’ai pas pour habitude de lire ce qu’on appelle maintenant la new romance qui avait été principalement lancée il y a deux ans environ par Hugo Roman mais également, et surtout, par mademoiselle E.L. James… Depuis, on croule littéralement sous les livres érotiques, toujours de plus en plus trash, toujours de plus en plus clichés et toujours de plus en plus ridicules niveau couvertures. Difficile d’y trouver un roman original qui soit un temps soit peu sensible et romantique et pas QUE cochon. Mais la saga Ten tiny breaths est ancienne et le premier tome sorti en 2015 se distinguait alors en rayon et savait faire autre chose que les cinquante nuances de c#l. Lire la suite « Ten tiny breaths, tome 1 : Respire »

★ ★ ★ ★ ★

La délicatesse

L’histoire
« François pensa : si elle commande un déca, je me lève et je m’en vais. C’est la boisson la moins conviviale qui soit. Un thé, ce n’est guère mieux. On sent qu’on va passer des dimanches après-midi à regarder la télévision. Ou pire : chez les beaux-parents. Finalement, il se dit qu’un jus, ça serait bien. Oui, un jus, c’est sympathique. C’est convivial et pas trop agressif. On sent la fille douce et équilibrée. Mais quel jus ? Mieux vaut esquiver les grands classiques : évitons la pomme ou l’orange, trop vu. Il faut être un tout petit peu original, sans être toutefois excentrique. La papaye ou la goyave, ça fait peur. Le jus d’abricot, c’est parfait. Si elle choisit ça, je l’épouse…
– Je vais prendre un jus… Un jus d’abricot, répondit Nathalie.
Il la regarda comme si elle était une effraction de la réalité. »

Mon avis
Je ne peux faire qu’une éloge de La délicatesse… J’ai littéralement été envoûtée par ma lecture, délicieuse et délicate. Un grand moment de douceur, fort en émotions, dont je ne voulais pas voir la fin, tout simplement. Lire la suite « La délicatesse »

★ ★ ★ ★ ★

The air he breathes, The elements series book 1

L’histoire
Tout le monde m’avait avertie au sujet de Tristan Cole.
– Garde tes distances avec lui, me disait-on.
– Il est cruel.
– Il est froid.
– Il est bousillé.
C’est facile de juger un homme sur son passé. De regarder Tristan et de voir en lui un monstre. Mais je n’ai pas pu réagir de la sorte. J’ai reconnu la désolation qu’il portait parce qu’elle était comparable à celle qui m’habitait, et je l’ai acceptée.
Lui et moi, nous étions des coquilles vides. Nous étions tous deux à la recherche d’autre chose. De quelque chose de plus. Nous voulions tous deux recoller les morceaux éparpillés de nos passés respectifs. C’était peut être la condition pour que nous puissions finalement réapprendre à respirer.

Mon avis
Avant de le trouver sur la table dédiée à la littérature érotique qui ne cesse de grandir (bien malgré nous) dans le magasin où je travaille, The air m’avait interpellée sur les réseaux outre-Atlantique qui n’en disaient que du bien. J’ai alors décidé de dépasser les préjugés que j’ai envers ce genre de littérature et ses ferventes lectrices pour devenir l’une d’elles et me mettre à lire The air en anglais sur ma liseuse. Très très agréablement surprise, j’ai tout simplement a-do-ré. Lire la suite « The air he breathes, The elements series book 1 »

★ ★ ★ ★ ★

Illuminae, tome 1 : Dossier Alexander

L’histoire
Ce matin de 2575, lorsque Kady rompt avec Ezra, elle croit avoir vécu le pire moment de sa vie. L’après-midi même, leur planète est attaquée par une entreprise interstellaire sans foi ni loi – BeiTech. Obligés de fuir, Kady embarque sur le vaisseau Hypatia, Ezra sur l’Alexander. Très vite, Kady soupçonne les autorités de leur cacher la vérité. Avec l’aide d’Ezra – le seul en qui elle peur avoir confiance -, elle pirate le réseau informatique de leur flotte, accédant ainsi à des données confidentielles qui mettent en cause leur propre état-major. Alors qu’ils sont toujours traqués par BeiTech, l’Intelligence Artificielle censée les protéger se met à agir d’une façon étrange…

Mon avis

J’étais en cours. Vous allez trouver ça idiot, maintenant, mais j’avais largué mon copain le matin même, et il était assis de l’autre côté de la classe. Du coup, je regardais par la fenêtre en faisant la liste de tout ce que j’aurais dû lui dire, à cet abruti, quand j’ai vu des vaisseaux passer juste au-dessus du lycée. Ca a fait trembler les vitres.

Une bombe !! Illuminae est une bombe !! Une vraie BOMBE !! Attendez, attendez, j’essaie de reprendre mes esprits. Il faut que je souffle un peu. Non, ma chronique n’est même rédigée à chaud mais ma lecture a été tellement intense et passionnante que j’en parle toujours avec de plus en plus de passion chaque jour. Laissez-moi quelques lignes d’abord pour vous expliquer ce qu’il se passe vraiment dans ce roman hors-norme, le résumé au dos étant clairement mauvais et n’indiquant en aucun cas les choses les plus intéressantes et les plus trépidantes. Lire la suite « Illuminae, tome 1 : Dossier Alexander »

★ ★ ★ ★ ★

Sous la même étoile

L’histoire
Un frère et une sœur vont devoir trouver le moyen de protéger le garçon qu’ils aiment tous les deux.
Une fois le lycée terminé, Hunter et sa demi-soeur Ashlin décident de prendre une année sabbatique et d’emménager chez leur père. Là-bas, ils retrouvent Chance, un garçon 
fantasque avec qui ils passent tous leurs étés depuis l’enfance. Si le jeune homme les a toujours fascinés, Ashlin et Hunter éprouvent bientôt pour lui de tout autres sentiments. Mais ils comprennent aussi que les excentricités de Chance dissimulent une vérité bien plus noire…

Mon avis
Attention, mesdames, mesdemoiselles et messieurs, avec Sous la même étoile, je pourrais vous en faire un livre, de ma critique ! Ce roman est une pépite, un trésor, un chef d’oeuvre, parfait, sublime, merveilleux, et j’en passe. Les mots me manquent véritablement pour qualifier ce roman presque inqualifiable qui a produit en moi des émotions inqualifiables avec un plaisir tellement grand qu’il est inqualifiable. Je me répète ? Oui. Mais même si je vous avais promis un roman quelques mots plus haut, en fait, je ne sais pas par où commencer, quels mots utiliser, quoi dire, quoi garder secret ; bref, comment vais-je donc bien pouvoir décrire ce qui est sans aucun doute l’une des meilleures lectures de cette année ou de toute ma vie entière (rien que ça) ? Lire la suite « Sous la même étoile »

★ ★ ☆ ☆ ☆

Everything everything

L’histoire
Ma maladie est aussi rare que célèbre, mais vous la connaissez sans doute sous le nom de « maladie de l’enfant-bulle ». En gros, je suis allergique au monde. Je viens d’avoir dix-huit ans, et je n’ai jamais mis un pied dehors. Un jour, un camion de déménagement arrive. Je regarde par la fenêtre et je le vois. Le fils des nouveaux voisins est grand, mince et habillé tout en noir. Il remarque que je l’observe, et nos yeux se croisent pour la première fois. Dans la vie, on ne peut pas tout prévoir, mais on peut prévoir certaines choses. Par exemple, je vais certainement tomber amoureuse de lui. Et ce sera certainement un désastre.

Mon avis

Il m’arrive de relire mes romans préférés en partant de la fin. Je commence par le dernier chapitre, et je lis à rebours jusqu’au premier.
Quand on lit de cette manière, les personnages vont de l’espoir vers le désespoir, de la connaissance de soi vers le doute. Dans les histoires d’amour, les couples sont d’abord amants, avant de devenir des étrangers. Les récits d’initiation se transforment en récits d’égarement. Des personnages reviennent même à la vie.
Si ma vie était un roman qu’on lisait à l’envers, rien ne changerait. Aujourd’hui est pareil à hier, demain sera pareil à aujourd’hui. Dans Le Livre de Maddy, tous les chapitres se ressembleraient.

J’ai toujours un peu de mal à lire des livres dont le personnage principal est souffrant ou mourant. J’ai l’impression que, en tant que lecteur, notre rôle est alors de prendre le héros ou l’héroïne en pitié. Et ce n’est pas mon genre. Lire la suite « Everything everything »

★ ☆ ☆ ☆ ☆

Après l’amour

L’histoire
Lorsque la narratrice, intellectuelle parisienne, se sépare de sa compagne Paola avec qui elle vivait depuis dix ans, sa vie bascule. Accepter la fin de cette histoire est une épreuve. Mais la résignation ne fait pas partie de son caractère : pour oublier Paola et se sentir vivante, il lui faut collectionner les maîtresses, à la recherche effrénée du plaisir et de la jouissance. Pour combler l’absence, de Paris à New York en passant par Rome, Berlin et le Portugal, la narratrice part en quête de nouvelles étreintes, de nouvelles caresses, de nouveaux corps. Mais toujours « après l amour » la sensation du manque réapparaît. Dans une ronde de la séduction éternellement recommencée, toutes ces Edwige, Garance, Sandy, Eva, Delphine et autres rencontres furtives d un soir semblent interchangeables. Peut-être la rencontre avec Héloïse amorcera-t-elle un tournant…

Mon avis
A l’époque, la critique de cette lecture s’était quelque peu fait désirer, tout comme le plaisir que j’ai pris à parcourir ce roman. Car Après l’amour est un livre bien trop froid pour prendre autant de plaisir à le lire que d’autres ouvrages. Une couverture bleue et unie, froide voire glaciale. Un format dur et des pages épaisses. Un livre indomptable qui ne voulait pas plier sous mes doigts… L’aspect de ce livre se reflète dans son contenu. Lire la suite « Après l’amour »