1

Virus L.I.V.3 ou la mort des livres

L’histoireVirus L.I.V.3 ou la mort des livres
A la fin du XXIème siècle, un virus tue les livres et se propage : les pages deviennent blanches lorsque vous les avez lues.

Mon avis

A cet instant précis, les devantures des librairies s’éteignirent. Aux fenêtres des immeubles, les clartés faiblirent, indiquant que chacun rejoignait sa chambre ou le salon. Je devinai que venait de retentir la sirène quotidienne de L’Heure du Livre. Depuis le milieu du XXIème siècle, l’Europe entière se conformait à cette coutume. Elle datait de l’époque où avait été dénoncée l’utilisation abusive des images en général et des écrans en particulier. Depuis, la lecture occupait la majeure partie du temps libre de presque toute la population.

Je ne sais pas bien lire la science-fiction. Souvent, les univers sont certes très imaginatifs mais parfois trop décalés pour se les imaginer aisément et alors, s’y sentir bien. Quoi de mieux que de lire alors un roman d’anticipation et de science-fiction trouvé dans le rayon dédié à la littérature pour adolescents. Mais ne vous y méprenez pas ; malgré le public auquel il s’adresse, Virus L.I.V.3 ou la mort des livres est profond et très intelligent. Lire la suite

Publicités
2

Warm bodies

L’histoireWarm bodies
R est un zombie qui tombe amoureux de Julie, une humaine.

Mon avis

Je suis mort, mais ce n’est pas si mal. J’ai appris à vivre avec. Ne m’en veuillez pas si je ne m’étends pas sur les présentations, c’est simplement que je n’ai plus de nom. Comme la plupart d’entre nous. Nous le perdons aussi facilement que des clés de voiture, nous l’oublions comme une date d’anniversaire. Le mien commençait peut-être par la lettre « R », mais je n’en sais pas plus. C’est drôle parce que, quand j’étais vivant, je n’avais déjà pas la mémoire des noms. Mon ami M trouve qu’être un zombie ne manque pas d’ironie : tout paraît amusant, mais impossible de sourire, parce que nous n’avons plus de lèvres (elles ont fini par se décomposer).

Warm bodies a été une énorme surprise ! Je ne sais pas vraiment pourquoi je me suis lancée dans la lecture de ce roman mais il m’a valu, une fois de plus, les moqueries d’un collègue. Effectivement, je ne lis pratiquement que de la littérature pour adolescents et jeunes adultes mais hé, je kiffe ! Alors « pouet pouet canard » ! Mais voilà, un jour donc, j’ai reçu Warm bodies et il ne m’a pas fallu longtemps pour le dévorer. En parlant de manger, c’est R le narrateur, mais R est un zombie qui se nourrit de bras, de jambes, de troncs et de cerveaux humains. Lire la suite

4

Phobos

Phobos

Marquez l’Histoire avec un grand H
En rachetant la Nasa et tout son équipement au gouvernement surendetté des Etats-Unis, le fonds d’investissement multinational Atlas Capital a décidé de mettre un coup d’accélérateur à la conquête spatiale. Comment ? Grâce à l’argent de la publicité… et à vous ! Le programme Genesis, c’est à la fois un projet spatial unique et une émission de divertissement jamais vue, la première tentative de colonisation de Mars et le plus grand show de l’Histoire. Vous pouvez en faire partie !
Trouvez l’Amour avec un grand A
Tous les jeunes Terriens au sommet de leur fertilité sont invités à postuler au programme Genesis. Les six prétendants et les six prétendantes sélectionnés feront connaissance lors du voyage en aller simple vers la planète rouge, sur laquelle ils fonderont leur famille. Ils auront cinq mois pour se séduire et choisir le partenaire avec qui enfanter. En échange de cette aventure unique, ils autorisent les caméras embarquées à retransmettre leurs séances de speed-dating dans l’espace et chaque instant du reste de leur vie sur Mars, 24 heures sur 24.

L’histoire
La Nasa a été vendue par le gouvernement et le projet Genesis est né : envoyer sur la planète Mars, six jeunes hommes et six jeunes femmes en vue de la coloniser. Durant les cinq longs mois de voyage depuis la planète Terre, un speed-dating est organisé entre les filles et les garçons et retransmis à la télévision, tout comme leur vie dans la navette spatiale.

Mon avis
Phobos n’est ni plus ni moins qu’une énième saga française pour adultes et jeunes ados. On y parle d’amour entre jeunes adultes, des doutes de jeunes adultes, de quêtes de jeunes adultes et de combats de jeunes adultes. Mais détrompez-vous : Phobos est très original. Et son originalité est là où on ne l’attendait pas du tout : le contexte, la science-fiction. Lire la suite

5

Bird box

L’histoireBird box
Si vous regardez dehors, vous mourrez.

Mon avis

Il n’y a pas plus angoissant, dans le nouveau monde, que l’instant qui sépare la décision d’ouvrir les yeux du moment de le faire.

Bird box m’a fait de l’oeil dès sa sortie en gros format. Et puis petit à petit, je l’ai oublié, perdu qu’il était dans les limbes de ma liste imaginaire de livres à lire. Finalement, il a ressurgi il y a quelques jours en format poche sur une table du rayon d’à côté. « Tu tombes bien toi, viens ici. » On ne se refuse jamais l’achat d’un poche étant donné son prix.

Comment peut-elle attendre de ses enfants qu’ils aient envie de toucher les étoiles s’ils ne peuvent même pas lever la tête pour les admirer ?

Aucun roman jusque là ne m’avait laissé une telle impression, une impression angoissante, parfois carrément flippante. Ici, on se rend compte du pouvoir qu’ont les mots sur nous. Lire la suite

1

The book of Ivy

L’histoireThe book of Ivy
Comme d’autres filles de son âge, au cours d’une cérémonie qui a lieu tous les ans, Ivy se retrouve mariée à Bishop, le fils du président Lattimer. Mais elle l’épouse pour mieux le tuer.

Mon avis
Depuis son plus jeune âge, Ivy se fait bourrer le crâne par son père qui a perdu le pouvoir face à Lattimer. Celui-ci, pour garantir la paix dans ce qu’il reste des Etats-Unis après une guerre nucléaire, marie de force les enfants du camp adverse aux siens. Le début du renversement du régime totalitaire de l’ennemi sera enclenché par le meurtre de Bishop des mains de sa femme même. Dans cet univers dystopique, pas de place pour les individualistes mais The book of Ivy est un roman à la première personne. Dans ce monde post-apocalyptique mais peu solide dans son contexte en manque de détails et de précisions, tout semble se passer dans quelques centaines de kilomètres carré, avec quelques ressources équitablement partagées et méritées et dans une rigueur et un respect qui dépassent l’entendement. Les bases de l’histoire sont quelque peu confuses et on se demande comment la survie a été et est possible ici-bas. L’auteur qui semble fuir la science comme la peste passe alors rapidement sur les pourquoi du comment et nous sommes rapidement plongés dans l’action et dans l’histoire de Ivy. Lire la suite

0

In these words, tome 1

L’histoireIn these words
Katsuya Asano recueille les aveux d’un tueur en série qui a été arrêté grâce à son travail. Depuis lors, toutes les nuits, dans ses cauchemars, il est torturé par un homme qui dit l’aimer.

Mon avis
In these words est trash… Trash parce qu’il est cru. Loin des manga yaoi (histoire d’amour homosexuelle) traditionnels japonais, In these words se veut plus fort, plus sombre, plus tout. Moins de tabou, moins de chichi ; ici, les personnages principaux sont un psychopathe pervers sur lequel enquête un profiler victime la nuit de cauchemars tordus, violents et sadiques. Lire la suite

2

L’embrasement

L’histoireL'embrasement
Katniss et Peeta ont défié le Capitole ; ils ont remporté tous les deux les 74ème jeux de la faim en menaçant de se suicider, la règle ne pouvant à la base épargner qu’un seul des deux amoureux. La rébellion commence alors à éclore dans les districts de Panem. Pour montrer combien la population doit s’écraser face au Capitole, le Président Snow utilise plus que jamais son pouvoir et Katniss et Peeta eux-mêmes sur la population et devant les caméras.

Mon avis
Non, ne vous fiez pas au résumé ; L’embrasement n’est pas répétitif. Katniss en a pris plein la figure dans le précédent livre. Des coups, du feu, des piqures… Elle a souffert physiquement. On a torturé son corps mais dans L’embrasement, la torture est psychologique. Manipulations, trahisons, menaces, tous les moyens aussi imparables qu’imprévisibles de la part du Capitole sont bons pour détruire cette jeune femme endurcie par les lois de la nature et les lois du gouvernement, son acte de défiance envers le gouvernement lors de la conclusion des jeux précédents devenu un symbole de rébellion parmi les populations. Lire la suite