Après l’amour

L’histoireAprès l'amour
Entre la narratrice et Paola, c’est la rupture, après dix ans d’amour et de vie commune.

Mon avis
A l’époque, la critique de cette lecture s’était quelque peu fait désirer, tout comme le plaisir que j’ai pris à parcourir ce roman. Car Après l’amour est un livre bien trop froid pour prendre autant de plaisir à le lire que d’autres ouvrages. Une couverture bleue et unie, froide voire glaciale. Un format dur et des pages épaisses. Un livre indomptable qui ne voulait pas plier sous mes doigts… L’aspect de ce livre se reflète dans son contenu. Dans Après l’amour, la narratrice raconte sa rupture et sa tentative de reconstruction à droite à gauche, dans les rues de Paris telle une balade, celles qui, clichés, sont le point de rendez-vous des homosexuels. Elle se console tant bien que mal dans des liaisons aussi courtes qu’intenses qui, bien malgré elle, lui font penser à celle qui l’a quittée et qu’elle pensait être l’amour de sa vie. Elle nous parle de ses conquêtes, nombreuses et peu enrichissantes à la fois, couronnées de succès ou échec total, avec toute la distance qu’il est possible d’installer, distance aussi glaciale que le bleu de la couverture. Des phrases courtes, une impression de résumé, de vouloir en finir rapidement ; le roman oscille entre une biographie écrite à la va vite pour coucher sur le papier ses plus grosses douleurs sans se soucier de son lecteur et un roman qui tourne en rond malgré les questionnements du personnage principal. Peut être aurait-il fallu à l’auteure romancer un peu plus ses romances pour faire d’Après l’amour un livre plus efficace et plus agréable. Peut être n’ai-je pas su lire Après l’amour, tout simplement. Difficile d’aborder Après l’amour. Un thème particulier mais presque banal finalement (la rupture d’un couple lesbien de longue date) à cause de son traitement comme impersonnel. En effet, la narratrice a beau nous parler de ses origines, de son passé, de ses loisirs, etc, on ne parvient pas plus à s’attacher à elle. Le style de l’écriture instaure indubitablement comme une barrière impénétrable qui nous empêche de nous approprier ce personnage qui transpire de naturel. Car malgré tout, une rupture, qu’elle soit hétérosexuelle ou homosexuelle, est la même pour tous les ex-amoureux : douloureuse, qui laisse des traces. Bien que la narratrice nous donne l’impression de s’investir trop peu dans la relation qu’elle entretient avec son lecteur, on se reconnaît tout naturellement à travers elle et la douleur qu’elle éprouve, celle qui pince à l’intérieur et qui handicape un coeur brisé. Mais ça ne suffit pas pour s’évader à travers les pages et les chapitres.

Ma note
J’accorde ★ ☆ ☆ ☆ ☆ à Après l’amour. Je pense que j’attendais autre chose de Après l’amour. Je l’ai appréhendé comme un roman car je ne pense pas savoir lire autre chose. Après l’amour est peut être alors un essai sur la reconstruction de quiconque, homosexuel, hétérosexuel, après la plus grosse rupture de sa vie, celle qui fait le plus de mal car on pensait vivre l’amour de sa vie. Malgré mon ressenti négatif à la lecture de ce livre, je ne peux que saluer l’auteure de parler sans aucun tabou de l’échec le plus douloureux de sa vie sentimentale. Parfois cru, Après l’amour n’en est pas si choquant et au-delà des passages sensuels, on retient le naturel de la narratrice..

A savoir
J’ai lu Après l’amour dans le cadre de l’édition Masse Critique de octobre 2013 organisée par Babelio. Cette édition de Masse Critique me laisse presque sur ma faim. La curiosité est un vilain défaut ? Pour le coup, je n’en doute pas car elle ne m’a pas dirigé vers le meilleur roman du monde. Je pose Après l’amour dans un coin de ma bibliothèque ; peut être serai-je capable de le lire autrement plus tard. Mais je remercie Babelio et les éditeurs d’avoir aiguisé ma curiosité cette fois encore. Je ne suis pas rancunière ! Je participerai une nouvelle fois au tirage au sort car malgré quelques échecs de lecture, la soif de lire reste intacte.

Infos
Titre original : Après l’amour
Auteur : Agnès Vannouvong
Date de sortie originale : 2013
Editeur : Mercure de France
Nombre de pages : 208
ISBN : 9782715234185
Lu en français.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s