Les lectures du mois

Les lectures du mois : juin 2018.

 

Publicités
★ ☆ ☆ ☆ ☆

Mille baisers pour un garçon

L’histoire
Poppy et Rune sont amoureux depuis l’enfance. Ils pensaient que rien ni personne ne pourraient jamais les séparer. Jusqu’au jour où Rune part pour deux ans dans sa Norvège natale. Pourquoi Poppy cesse-t-elle alors de répondre aux appels de Rune ? Pourquoi coupe-t-elle les ponts, sans raison, sans explication ? Rune a le sentiment qu’on lui arrache le coeur. Poppy, elle, a le coeur brisé par un secret bien trop lourd. La vie leur laissera-t-elle le temps de se retrouver et de s’aimer ?

Mon avis
*fait craquer ses doigts avant de les poser sur le clavier, échauffe ses cervicales, soupire un peu, essuie une goutte qui perle sur son front, redresse le bouclier qu’elle a posé à sa droite* … J’ai détesté ce livre ! Lire la suite « Mille baisers pour un garçon »

★ ★ ★ ★ ☆

La première chose qu’on regarde

L’histoire
Le 15 septembre 2010, Arthur Dreyfuss, vêtu de son caleçon fétiche, regarde un épisode des Soprano quand on frappe à sa porte. Il ouvre. Scarlett Johansson. Il a vingt ans, il est garagiste. Elle a vingt-six ans, et quelque chose de cassé.

Mon avis
La première chose qu’on regarde, ou comment passer du rire aux larmes… Lire la suite « La première chose qu’on regarde »

★ ★ ☆ ☆ ☆

Le célèbre catalogue Walker & Dawn

L’histoire
Louisiane, 1904. Ils sont quatre amis, aussi différents qu’inséparables. Il y a P’tit Trois, l’aventurier. Eddie, le chaman du marais. Julie, la fille qui ne sait pas pleurer. Et puis Min, qui ne dit pas un mot…
Un jour, ils trouvent trois dollars dans une vieille boîte de conserve et commandent un revolver dans le célèbre catalogue de vente par correspondance Walker & Dawn.
Quelques semaines plus tard, ils reçoivent une montre cassée. Pour l’échanger, ils sont prêts à traverser les Etats-Unis jusqu’à Chicago – en canoë, en bateau à vapeur ou en train. Mais leur route est semée d’embûches : meurtres, poursuites, arnaques… Jusqu’où les mènera le goût du risque ?

Mon avis
Ce chouette livre bien épais et bien lourd contient la plus grande aventure jamais vécue par quatre petits aventuriers en herbe qui se verront parcourir les Etats-Unis du Sud au Nord, une montre bien mystérieuse dans la poche. Lire la suite « Le célèbre catalogue Walker & Dawn »

★ ★ ★ ★ ★

Le premier

L’histoire
Vaïn n’est pas mort. Pourtant, son frère l’a tué. A-t-il ressuscité ? Pourquoi le soleil brûle-t-il sa peau ? Pourquoi seul le sang le rassasie-t-il ? Alors que son désir de vengeance augmente, Vaïn se convainc que la Nature l’a sauvé de la mort pour éliminer son frère et sa descendance maudite… Une traque terrible et périlleuse commence… Elle durera des siècles.
La quête du Premier Immortel depuis la fin du néolithique jusqu’au début de Rome.

Mon avis
Hé bien hé bien, quelle lecture ! Je ne m’attendais pas du tout à être autant bousculée par l’histoire, le héros, les scènes dérangeantes et le ton général du livre. En effet, en voyant écrit « Scrinéo » sur la couverture et la tranche, je m’attendais à un livre pour adolescents. Que nenni ! Le personnage est bien trop atypique et la cruauté bien trop présente pour destiner le roman à des ados. Mais les jeunes adultes et les adultes férus d’aventures glauques et peu communes sauront y trouver leur compte. Lire la suite « Le premier »

★ ★ ★ ☆ ☆

Vous n’aurez pas ma haine

L’histoire
Antoine Leiris a perdu sa femme, Hélène Muyal-Leiris, le 13 novembre 2015, assassinée au Bataclan. Accablé par la perte, il n’a qu’une arme : sa plume. À l’image de la lueur d’espoir et de douceur que fut sa lettre « Vous n’aurez pas ma haine », publiée au lendemain des attentats, il nous raconte ici comment, malgré tout, la vie doit continuer. C’est ce quotidien, meurtri mais tendre, entre un père et son fils, qu’il nous offre. Un témoignage bouleversant.
Ancien chroniqueur culturel à France Info et France Bleu, Antoine Leiris est journaliste. « Vous n’aurez pas ma haine » est son premier livre.

Mon avis
Voici une chronique délicate, très délicate. En effet, Vous n’aurez pas ma haine est entre la nouvelle, la biographie et l’exutoire. L’auteur l’a rédigé après la mort de sa femme, tuée lors des attentats du Bataclan. Comment alors rédiger la critique d’une oeuvre aussi personnelle ? Quels mots choisir pour donner notre impression face à la reconstruction du veuf ? Qu’avons nous le droit de dire d’un texte aussi honnête ? Lire la suite « Vous n’aurez pas ma haine »